Mot de passe oublié ?

Actualité

Résultats annuels 2013 du GBP. Une dynamique nouvelle pour un avenir prometteur

Le Comité Directeur du Crédit Populaire du Maroc et le Conseil d’Administration de la Banque Centrale Populaire se sont réunis le 17 février 2014, sous la présidence de Monsieur Mohamed BENCHAABOUN, pour apprécier l’évolution de l’activité et arrêter les comptes au 31 décembre 2013.
 

PERFORMANCES CONFIRMANT LA PERTINENCE DES CHOIX STRATEGIQUES

 
Le Groupe Banque Centrale Populaire a affiché, au terme de l’exercice 2013, des résultats confirmant l’efficacité de son business-model et la portée de son développement à l’international, particulièrement appuyée par la croissance prononcée du Groupe Banque Atlantique.

Ainsi, le résultat net consolidé est ressorti à 3,2 milliards de DH. Le résultat net part du Groupe BCP a, quant à lui, enregistré une progression de 4% à près de 2 milliards de DH.

Dans la même dynamique et grâce à une évolution satisfaisante de l’ensemble de ses composantes, le produit net bancaire a progressé de 14,6% à 13,2 milliards de DH.
 
Les fonds propres consolidés se sont situés pour leur part à 34,5 milliards de DH - en accroissement de 11,3% -, conférant au Groupe une assise financière solide pour poursuivre sa stratégie de développement.
 
S’agissant du total bilan, il a atteint 290,3 milliards de DH en évolution de 7%.
 

POURSUITE DE LA DYNAMIQUE COMMERCIALE DE L’ACTIVITE RETAIL

 
L’encours des dépôts de la clientèle a atteint 210 milliards de DH en progression de 4%. Sur le marché national, le Groupe a confirmé son efficacité commerciale en termes de mobilisation de l’épargne grâce à un large réseau de proximité, vecteur de son implication constante dans la bancarisation des ménages.

Ainsi, les dépôts de la clientèle au Maroc se sont situés à 194,4 milliards de DH en hausse de 4,9%. Cette progression, dépassant celle du secteur bancaire, a permis d’améliorer le positionnement du Groupe de 33 points de base à 28,2%, consolidant davantage sa position de 1er collecteur de dépôts.

Cet effort commercial est sans cesse guidé par un souci d’optimisation du coût de collecte, avec une part des ressources non rémunérées de 62,4% , contre 54,6% pour les autres banques de la place.

Une telle performance traduit la consécration de la stratégie de conquête et de fidélisation de la clientèle qui a valu au Groupe la confiance de plus de 422 000 nouvelles relations, portant son portefeuille à 4,5 millions de clients.

Promoteur d’une politique de proximité continue, le Groupe poursuit l’extension de son réseau de distribution, avec l’ouverture de 105 agences au Maroc, portant leur nombre à 1 250, soit le premier réseau du secteur bancaire national (part de marché de 21,4% en amélioration de 72 points de base).

D’autre part, les créances sur la clientèle ont crû de 8,5% à 199,8 milliards de DH. Au Maroc, la distribution additionnelle des crédits réalisée par le Groupe s’est située à près de 9 milliards de DH, soit un encours de 182,6 milliards de DH.
 
Cette progression traduit l’implication continue du Groupe dans le financement du tissu productif de l’économie nationale avec une hausse de l’encours des crédits de 5,1% contre 2,4% pour les autres banques de la place, permettant ainsi de conquérir un gain de part de marché de 47 points de base à 24,5%.
 

CROISSANCE DES ACTIVITES DE LA BANQUE DE FINANCEMENT ET D’INVESTISSEMENT

 
Le Groupe poursuit son essor commercial sur les activités de banque de financement et d’investissement. L’encours des crédits consentis à la clientèle Corporate s’est ainsi apprécié de 11,4% à 40 milliards de DH, confirmant la percée du Groupe sur ce segment.

Le résultat des activités de marché, pour sa part, a atteint sur une base sociale, 1,2 milliard de DH en nette progression de 63%, en dépit d’un contexte peu propice.
 
Leader sur les métiers de la banque d’investissement, la filiale Upline Group a renforcé sa position sur ses différentes lignes métier. L’encours des actifs sous gestion s’est situé à 25,9 milliards de DH en augmentation de 15,8%, soit une part de marché de 10,6% en augmentation de 130 points de base.
 

GROUPE BANQUE ATLANTIQUE : RELAIS DE CROISSANCE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

 
Le Groupe Banque Atlantique confirme sa nouvelle dynamique de développement dans l’espace UEMOA, tout en s’appuyant sur la synergie intra-groupe. Cette croissance de l’activité est accompagnée par une meilleure qualité de risque avec un recul des créances en souffrance de 29%. L’efficacité opérationnelle a également connu une nette amélioration avec un coefficient d’exploitation en appréciation de +11%.

En termes de résultats, le PNB s’est bonifié de 18% en décembre 2013. Pionnier en matière d’implantation en Afrique subsaharienne, le Groupe consolidera son rayonnement à l’international en poursuivant l’élan de développement imprimé au Groupe Banque Atlantique.
 

STANDARD & POOR’S : MEILLEURE NOTATION DU SECTEUR BANCAIRE MAROCAIN ET MAGHREBIN

 
Dans son rapport publié le 13 janvier 2014, l’agence Standard & Poor’s a attribué au Groupe la note « BB+/Stable/B », soit le meilleur rating du secteur bancaire marocain et maghrébin.
A travers ce rating, Standard & Poor’s consacre le rôle joué par le Groupe et sa position commerciale forte et dominante au sein du paysage bancaire marocain, notamment en matière de mobilisation de l’épargne, de transferts provenant des Marocains du Monde et de financement du tissu économique national et régional.
En outre, l'organisme de rating estime que le Groupe BCP bénéficie d’un profil de financement et de liquidité adéquat, avec un bon accès aux dépôts non rémunérés.
 
La Banque Centrale Populaire poursuivra sa politique de distribution alliant rémunération de l’actionnariat et renforcement de l’assise financière. Le Conseil d’Administration de la BCP proposera ainsi à l’Assemblée Générale, le versement d’un dividende de 4,75 DH par action, représentant un taux de distribution de 49%.
 
Toute l'acualité