Mot de passe oublié ?

Actualité

Mission commerciale B to B in Africa : un bilan très positif à tous égard

La mission commerciale « B to B In Africa », organisée conjointement par la Banque Populaire et Maroc Export et qui s’est rendue dans trois pays ouest-africains – Bénin, Côte d’Ivoire et Sénégal – du 9 au 14 juin, a pris fin sur un bilan extrêmement positif : plus de 3000 rendez-vous d’affaires dans 9 secteurs d’activité, plusieurs dizaines de millions de dirhams de contrats signés, en plus d’autres accords qui sont en cours de signature.
 
L’objectif de cette mission commerciale, à laquelle 98 entreprises clientes de la Banque Populaire ont pris part, est  de  créer  un  cadre  d’échanges  favorable  entre  hommes  d’affaires  marocains  et  subsahariens,  et  de promouvoir l’offre exportable marocaine vers ces marchés.

AU BENIN :

L’étape béninoise, qui a accueilli la caravane « B to B in Africa » les 9 et 10 juin à Cotonou, a été marquée par la signature de plusieurs contrats qui concernent les domaines suivants : l’électricité et le câblage, en plus d’un accord relatif à l’implantation dans ce pays d’une unité de transformation agroalimentaire, et à la facilitation de l’exportation des produits agroalimentaires vers le marché du Nigéria voisin.
 
EN COTE D’IVOIRE :

Après le Bénin, c’est la capitale économique ivoirienne, Abidjan, qui était l’hôte de cette mission commerciale pendant deux jours, les 11 et 12 juin. Cette étape ivoirienne a été marquée par la tenue de 600 rendez-vous B to B en une seule journée et, entre autres, par la signature d’un contrat de 46 millions de dirhams dans le secteur du textile.
 
AU SENEGAL :

Au Sénégal, dernière escale de « B to B in Africa », 500 rendez-vous d’affaires ont été organisés entre les opérateurs économiques locaux et leurs homologues marocains. L’étape sénégalaise a été marquée par la signature d’un accord portant sur l’achat de 3000 véhicules à usage de taxi et des contrats relatifs à plusieurs domaines : l’agroalimentaire, les services, l’IMME et l’électricité.
 
A noter qu’outre le fort engouement qu’a suscité cette première édition de « B to B in Africa » auprès des opérateurs économiques rencontrés, le dénominateur commun entre les trois pays visités est qu’ils ont tous manifesté un fort intérêt pour des partenariats dans les secteurs suivants : agriculture, agro-industrie, produits de la mer et BTP/génie civil.
 
Compte tenu du succès exceptionnel de cette première édition, les prochaines missions, dans d’autres pays, s’annoncent tout autant prometteuses.
 
 
 
Toute l'acualité